JOURNÉES D'ÉTUDES ADN 2020

 

7èmes Journées d'études

2, 3, 4 octobre à La Belle Étoile
au Thêatre de la Compagnie Jolie Môme à Saint-Denis

 

 

Étaient présent.e.s à ces journées :

Hervé Kempf, journaliste, auteur de Que crève le capitalisme
Annie Thébaud-Mony, sociologue de la santé, présidente de l'association Henri Pézerat
Thierry Gadault, journaliste, auteur de Nucléaire, danger immédiat
Roland Desbordes, président d'honneur de la Criirad

 

 

 

PHOTOS

 

 

 

ÉMISSION RADIO  

 

Émission « Vive la Sociale » du 5 nov. 2020 - par Gianni
Enregistrement réalisé lors des Journées d'études du collectif Arrêt du nucléaire le 3 octobre 2020.

Hervé Kempfévoque (6'36) l'évolution économique et idéologique récente du capitalisme et le rôle du mouvement antinucléaire au sein du mouvement écologiste. Suit une intervention de Thierry Gadault (26'08) puis un riche débat avec la salle. Il y est question du rôle des États et du poids du nucléaire militaire dans la poursuite d'un programme nucléaire dont la non-rentabilité en logique capitaliste est désormais évidente, des liens nécessaires mais compliqués avec le mouvement contre le dérèglement climatique, des travailleurs du nucléaire et de leur indispensable reconversion, de l'imminence de la catastrophe. Dans une dernière intervention, Annie Thébaud-Mony (1''09'32) aborde la catastrophique gestion de la crise sanitaire, notamment dans les centrales nucléaires.

 

 

PIÈCE DE THÉÂTRE

Une petite histoire du
mouvement antinucléaire
français (2011/2020)

par Michel BOCCARA (nov. 2019)

Ceci est le texte d’une petite comédie musicale jouée le ven. 2 oct. 2020
à la Belle Étoile (St-Denis), lors des Septièmes Journées d’études d’ADN.

Cette comédie a été interprétée par Angélique Huguin, Stéphane Lhomme et Michel Boccara.


 

Acte 1 - La préhistoire d’ADN
Scène 1

Michel : Pourquoi faire de l’histoire ?

Angélique : Il s’agit de comprendre le passé au présent… à chaque instant, le passé peut être réécrit et les portes de l’avenir sont entrouvertes…

Stéphane : L’histoire ne se répète pas, elle bégaye… Peut-on éviter ce bégaiement ?

(... à suivre)

 

PROGRAMME DES JOURNÉES D'ÉTUDES

Vendredi 2 octobre
--------------------------
soir : Historique du Mvt antinucléaire
- Historique du mouvement antinucléaire / ADN
- Projection - débat : « Le Dossier Plogoff » 


Samedi 3 octobre
--------------------------
matin : Plénière
L’État nucléaire (civil et militaire)
et sa stratégie

- face à la crise écologique
(Covid, climat, économique, social)
- face à un nucléaire à bout de souffle
- face aux mouvements technocritiques


après-midi : Ateliers
- analyse de la communication/propagande
- projets de centrales et vieillissement
- le nucléaire et les nouvelles technologies
(5 G, Linky, voitures électriques, Data centers)
Plénière - restitution des ateliers
- Démantèlement et déchets
- Repas-cabaret avec Jolie Môme


Dimanche 4 octobre
--------------------------
matin : Plénière
- Situation du nucléaire, travailleurs, Covid,
Aggravation du risque nucléaire ?

- Nouvelles luttes et nouvelles formes de lutte

 

 

 

Programme des JE 2020


Communiqué de presse ADN du 26 oct. 2020 : Des combustibles pour l’EPR de Flamanville

L'Autorité de Sûreté nucléaire (ASN) a délivré à EDF ce 8 octobre une autorisation de mise en service partielle pour l’EPR de Flamanville comportant la livraison du combustible dans son enceinte. En conséquence 2 camions par semaine, et ce pendant 16 semaines, quitteront Romans-sur-Isère et traverseront la France en direction de Flamanville, chargés d’assemblages de combustibles pour charger le réacteur et permettre son fonctionnement. (...)

Lire le communiqué Télécharger le communiqué

Voir aussi : En coulisses, l’État prépare le financement de six nouveaux EPR
article de Thierry GADAULT pour Reporterre (6 nov. 2020)

DOCUMENTS PRÉPARATOIRES JE 2020

 

 

MOUVEMENT ANTINUCLÉAIRE

Frise : Le nucléaire et ses luttes
... quelques jalons historiques

par Marie-Christine GAMBERINI
(publiée dans Atomes crochus n° 5, janv. 2017)

- version A4 à imprimer

De la découverte de l'atome
à celle de l'adn (arrêt du nucléaire)

par François VALLET (juil. 2019)

La lutte contre la nucléarisation du monde a échoué. La lutte pour sa dénucléarisation reste à mener pour éviter de nouvelles catastrophes. C'est une nouvelle forme de résistance au fascisme, à la dictature et à la volonté de domination totale de quelques uns sur le plus grand nombre. Aucun délai ne peut être accordé à la poursuite de la nucléarisation du monde. Son arrêt immédiat est la seule revendication raisonnable et il est nécessaire de la populariser.

Mais où vont les écologistes ?
par Didier ANGER
(janv. 2010)

L’opposition au nucléaire a bien été un des fondements de l’écologie politique. Elle ne s’est pas réduite aux seuls risques environnementaux, de santé publique, d’accidents, d’attentats ou de prolifération de l’arme nucléaire mais s’est aussi construite sur une critique radicale d’un type de société centralisée, aux pouvoirs autoritaire et technocratique concentrés dans un mode de production qualifié de productivisme particulièrement en France, de “ capitalisme d’état” en parallèle au “capitalisme privé” et au “libéralisme économique”.

 

 

DONNÉES TECHNIQUES

L'électrification du monde
par Jean-Luc PASQUINET (oct. 2020)

Mythes et réalité de la Transition écologique :
l’avenir serait radieux, nous serions dans une phase transitoire entre un monde sale, celui de la société industriellle, le monde d’avant, qui s’appuyait sur le fossile et la société industrielle de demain qui sera propre car recourant majoritairement à l’électricité. (...) La réalité est toute autre, il n’y a pas d’autre transition que celle vers un effondrement annoncé de la société industrielle en cours.

Quelques faits historiques
permettant d’identifier les mensonges
nucléaristes et les idées fausses sur le
nucléaire pour pouvoir ensuite les combattre

par François VALLET (juil. 2020)

Mensonges propagés par les nucléaristes (ceux qui veulent nucléariser le monde parce qu’ils en tirent de la gloire, du pouvoir et de l’argent) et idées fausses (diffusées par ceux qui tirent de la gloire, du pouvoir et de l’argent de la lutte antinucléaire).

Trois quart de siècle plus tard...
par Pierre PÉGUIN (août 2020)

Plus que jamais nous subissons les graves conséquences des largages de bombes atomiques des 6 et 9 août 1945 sur les villes martyres d'Hiroshima et Nagasaki.