JOURNÉES D'ÉTUDES ADN 2021

 

« Le XVIIe siècle a été le siècle des mathématiques, le XVIIIe celui des sciences physiques, et le XIXe celui de la biologie. Notre XXe siècle est le siècle de la peur. On me dira que ce n’est pas là une science. Mais d’abord la science y est pour quelque chose, puisque ses derniers progrès théoriques l’ont amenée a se nier elle-même et puisque ses perfectionnements pratiques menacent la terre entière de destruction. De plus, si la peur en elle-même ne peut être considérée comme une science, il n’y a pas de doute qu’elle soit cependant une technique. »

Albert CAMUS, « Ni victimes ni bourreaux », Le siècle de la peur, Combat, nov. 1946

 

 

8, 9 et 10 octobre 2021
au Lycée autogéré à PARIS
393 rue de Vaugirard 75015
(Métro ligne 12 Convention ou Porte de Versailles)

 

Journées d'études ADN

Buts de ces journées

  • favoriser des échanges entre personnes d’âges et d’horizons divers, élèves du LAP, militants contre CIGEO, contre le réchauffement climatique etc., et des militants antinucléaires ;
  • partager et actualiser nos connaissances sur les questions du nucléaire ;
  • réfléchir aux actions communes, élaborer collectivement des stratégies pour arrêter le nucléaire.

Le Lycée autogéré de Paris(LAP) prête gracieusement ses locaux pour l’occasion :

  • dans la perspective de cette rencontre des élèves et des enseignants du LAP  travailleront la question du nucléaire en liaison avec les programmes scolaires ;
  • ceux qui le voudront bien assisteront aux journées.

Télécharger
le programme
et bulletin d'inscription


Télécharger l'Affiche des Journées d'études 2021 (jpg - 8 Mo)
Télécharger la matrice pour imprimer des Flyers (pdf)

Au café Molière
une chanson d'Anne MEYSSIGNAC

 

PROGRAMME JE 2021

 

Vendredi 8 octobre
À partir de 17h - accueil au Lycée Autogéré de Paris (LAP)

19h Repas assuré par les membres du LAP
20h30 Conférence gesticulée de Marie Béduneau « Auto-Stop Bure » (1h), puis débat.
23h Fermeture des portes.

Samedi 9 octobre
Thème : Nucléaire et Climat

9h30 Présentation des groupes participants
10h Le nucléaire est-il un remède au réchauffement climatique ?
Présentation en plénière d’un état des lieux et Discussion en ateliers des arguments
13h Repas
14h30Ateliers L’industrie du nucléaire face à son avenir
- la servitude électrique
- le recours au gaz 
- les prétendues "solutions" avancées pour le maintien du nucléaire.
- les positions des principales forces politiques et associatives sur le devenir du nucléaire
et les réponses des partisans de l’arrêt du nucléaire.
17h Plénière et restitution
19h30Repas
SoiréeSous forme de forum : questions/réponses sur le nucléaire
23h Fermeture des portes.

Dimanche 10 octobre
Thème : Nucléaire civil et nucléaire militaire / Travailleurs du nucléaire

9h30 Liens entre nucléaire civil et nucléaire militaire
puis - Les travailleurs du nucléaire
12h Plénière, restitution et bilan
13h Repas
14h30Réunion réservée aux membres d’ADN pour discuter du fonctionnement interne du Collectif


ÉMISSION RADIO
 

Émission « Vive la Sociale » du 4 novembre 2021, Fréquence Paris plurielle, 106.3
Enregistrement réalisé à l'occasion des Journées d'études du collectif Arrêt du nucléaire.

Plus que jamais contre le nucléaire

Début octobre 2021, le collectif Arrêt du Nucléaire (ADN) a organisé ses 8° Journées d'études,
où ont été discutées bon nombre des questions qui se posent aujourd'hui à la lutte antinucléaire.
Retour sur les débats avec quatre entretiens traitant chacun d'un des sujets abordés lors de ces journées :

- 0:00:00 : présentation de l'émission (Gianni)
- 0:02:50 :sur la contribution du nucléaire au réchauffement climatique
et sur la taxonomie verte actuellement en débat au niveau européen (François) ;
- 0:25:45 :sur l'expérience du collectif Stop Nogent (Sylvie) ;
- 0:49:00 :sur la « servitude électrique » et ses méfaits (Nicole) ;
- 1:05:50 :sur le rôle historique du CEA, Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives
et des scientifiques dans le développement de cette technologie maudite (Anne-Marie).

COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF ADN
 

L'énergie nucléaire ne doit pas être incluse
dans la taxonomie européenne

 

Le nucléaire militaro-civil a été présenté comme une grande réussite scientifique, technique et industrielle. En réalité c’est une catastrophe industrielle, humanitaire, économique, écologique et sociale qui dure depuis plus de 75 ans. Elle va encore s’aggraver si nous ne l’arrêtons pas.

Le gouvernement français acculé voudrait bien repousser l’échéance de la faillite d’EDF et d’Orano, après celle d’Areva, en cherchant des financements privilégiés pour son « fleuron » en perdition. Les lobbyistes français sont donc à la manœuvre pour faire entrer l’énergie nucléaire dans la taxonomie verte européenne.

Mais il y a un hic : l’énergie nucléaire ne contribue à aucun des six objectifs environnementaux de l’Union Européenne. Au contraire elle nuit considérablement à chacun d’entre eux.

- Atténuation du changement climatique : les deux-tiers de l'énergie utilisée par les centrales nucléaires est rejetée dans les fleuves, les mers et l’atmosphère qu’elle réchauffe significativement.
-Adaptation au changement climatique : incendies, sécheresses, inondations menacent les centrales nucléaires situées en bord de mer ou de rivières pour leur refroidissement.
- Utilisation soutenable de l’eau et des ressources marines : l’industrie nucléaire utilise d’énormes quantités d'eau qu'elle accapare, réchauffe et contamine durablement par des effluents radioactifs et chimiques.
- Économie circulaire : la fission nucléaire de l’uranium produit des éléments radioactifs qui n’existent pas dans la nature et qui deviennent des déchets ingérables ; le nucléaire, militaire et civil, produit des catastrophes, détruit des vies humaines et de la valeur économique.
- Prévention des pollutions : l’industrie nucléaire a besoin d’autorisations de rejets d’effluents radioactifs et chimiques, qui sont de véritables droits de polluer.
- Écosystèmes en bonne santé : le nucléaire est un facteur de détérioration de la santé et d’altération du génome, non seulement pour les travailleurs de cette industrie mais aussi pour la population dans son ensemble et pour tous les organismes vivants.

 

Il faut donc s’opposer fermement à son inclusion dans la taxonomie verte européenne
et dans toute politique à visée écologique.

Collectif Arrêt Du Nucléaire (oct. 2021) - contact : francois.vallet@laposte.net

 

Pour plus de précisions
voir notre argumentaire en ligne

Télécharger cet argumentaire

 

 

Une cyberaction destinée à la Présidente de la Commission Européenne est en ligne :

 

https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stopyalintox-halteauxfakenewsnuclyn-5019.html

Télécharger ce communiqué